Du courage…

Il en va parfois de l’expression « bon courage » comme le « bon appétit » qui n’est pas admis par la bienséance…Un encouragement qu’on lance à la volée, de façon machinale car quoi dire d’autre pour essayer d’aider ou de soutenir une personne qui traverse une étape difficile?
Les souhaits de courage, on les reçoit souvent, on les transmet aussi…Ça veut dire quoi avoir du courage ? Je pense à l’italien qui utilise plusieurs mots « Coraggio », « Forza », tout comme l’espagnol qui propose le mot « ànimo ».

Aristote dans l’Éthique à Nicomaque : « Celui qui attend de pied ferme et redoute les choses qu’il faut, pour une fin droite, de la façon qui convient et au moment opportun, celui-là est courageux. »

Avoir du courage, c’est d’abord être confronté à soi-même au fil des années : ses peurs, ses faiblesses, ses erreurs, ses lâchetés, ses fragilités, ces rôles qui nous enferment dans ce que nous ne sommes pas réellement dans la profondeur de notre être, de notre cœur… Etre le courage d’être soi…Un long travail qui demande de la persévérance et de la détermination car notre premier ennemi est souvent nous-même ! Et nous passons à côté de la vie, à fuir, à ne pas oser, prisonnier d’un moi fabriqué comme une forteresse qui s’avère être une prison ! S’affronter, se regarder en face, accepter de comprendre et de renoncer à nos mécanismes de défenses qui ne sont pas les bons, quitter sa zone de confort, balayer nos auto-sabotages comme les décrit et analyse si bien Jacques Salomé dans son livre « A qui ferais-je du mal si j’étais moi-même ? » (audio à écouter ici).

Avoir du courage pour combattre ce qui nous semble injuste, se lever pour être aux côtés de ceux qui n’ont plus la force de tenir, qui ont perdu courage, pour venir en aide à ceux qui sont en danger… Faire face à l’adversité extérieure, cette fois, non pas de façon téméraire et impulsive, mais avec courage, cette fameuse intelligence pratique dont parle les philosophes antiques. Le cœur est certes le lieu du courage ( étymologie) mais en faisant alliance avec la raison. Nous sommes appelés à des actions réfléchies! Nous avons sans doute oublié que le courage est avant tout une vertu propre à notre existence humaine, un lutte de tous les instants pour ne pas sombrer, se laisser aller, une lutte intérieure car la vie est plus forte que tout. On le souhaiterait pour tous…

En attendant de retrouver le courage, on peut toujours écouter en boucle la chanson de la Grande Sophie !

Sophie Nouaille