Éloge de la douceur…

Comme cela fait du bien de rencontrer la douceur…Dans ce brouhahas épuisant, cette violence intérieure extériorisée dans les rues et sur les trottoirs urbains, ces tensions et ce stress généré par nous-même et les autres, ces épreuves petites ou grandes qui nous assaillent… Comme le bien, la douceur ne fait pas de bruit, ne s’impose pas … Elle vous enveloppe, vous conforte et vous apaise tout naturellement. C’est la caresse d’un regard, une main qui effleure, un sourire pur qui se pose, un cœur qui s’ouvre en grand. Elle est la plus grande des élégances, la plus belle des qualités qui vient toucher et guérir l’âme blessée… ou donner des ailes à l’amour !

Sophie Nouaille

Allison Moorer – A soft place to fall (Allison Moorer; Gwil Owen)